Oui, il y a bien des Minutes qui changent le monde !​

Oui, il y a bien des Minutes qui changent le monde ! – Ce sont celles où, à l’image du photographe qui fixe pour toujours, une émotion ou un mouvement, un témoignage personnel sincère ou un traité remis au bon moment à un cœur réceptif, acquierent une valeur éternelle. – Ce sont celles où dans la prière, nous nous associons à la grande entreprise d’évangélisation menée dans notre pays ou aux quatre coins du monde. Enfin : Oui, il y a des Minutes qui changent le monde, car ce sont celles où nous parcourons nos villes, villages et hameaux à pied mais aussi à genoux, offrant la Bonne Nouvelle du salut de Dieu et intercédant pour que les semences déposées puis arrosées, germent dans de nombreux cœurs. C’est ce que nous vous invitons à vivre ensemble, au travers de notre envoi gratuit mensuel ; et vous jugerez par vous-mêmes si ces Minutes prioritaires, consacrées pour chaque jour de chaque mois dans la prière, ne changent pas votre monde ! Vous pouvez vous inscrire dès maintenant…

A la manière du bon vieux temps

A la manière du bon vieux temps Une prestigieuse compagnie américaine d’investissements, dit à ses candidats investisseurs :« Nous faisons de l’argent comme autrefois : Nous le gagnons ! »Cela signifie que peu importent tous les trucs ou les idées à la mode que les autrescompagnies peuvent utiliser pour faire fructifier les investissements de leurs clients, le succèsfinal viendra, parce que leur compagnie travaille dur. C’est « la manière du bon vieux temps » !Voilà un principe que nous pourrions appliquer aux nouvelles stratégies, en matièred’évangélisation du monde. Au sein des développements technologiques actuels en matière decommunication, il est facile d’oublier la simplicité biblique avec laquelle l’Église primitivetravaillait dans sa stratégie d’évangélisation. Ainsi, si nous devons évaluer où en est la tâched’évangéliser « chaque créature » (Marc 16.15), nous ne devons pas négliger l’évangélisation« à la manière du bon vieux temps. » Certes, les progrès technologiques peuvent aider l’évangélisation à progresser de manièresignificative, et ils peuvent également en confirmer le fruit, mais le seul outil véritable etmesurable qui permet d’achever la tâche, est la manière du bon vieux temps : l’Église doitaller là où les gens vivent et vont. Dans Actes 4, nous découvrons les conséquences spectaculaires de la guérison d’un boiteux, àla Belle porte du temple (Actes 3.1-10). Ce miracle causa bien du souci aux autoritésreligieuses, qui se rendaient compte de l’impact toujours croissant de la prédication del’Évangile sur la ville de Jérusalem. Après avoir amené Pierre et Jean devant le sanhédrin (leconseil supérieur) pour les interroger, les autorités réalisèrent que même si ces deux hommesétaient « des gens du peuple sans instruction » (Actes 4.13), leur étrange doctrine ne s’enrépandait pas moins. Ils tinrent donc une réunion privée à ce sujet.« [Ils] dirent : Que ferons-nous à ces hommes ? Car il est manifeste pour tous les habitantsde Jérusalem qu’un miracle notoire a été accompli par eux, et nous ne pouvons pas le nier »(Actes 4.16). La phrase il est manifeste pour tous les habitants de Jérusalem est significative. Elle donne leton d’une déclaration encore plus large qui émane du même groupe de chefs religieux qu’auchapitre suivant.Nous y découvrons les disciples proclamant encore la bonne nouvelle avec audace, partout oùils vont. Encore une fois, ils sont arrêtés et emmenés devant le sanhédrin pour y êtreinterrogés. Dans un accès de colère, le souverain sacrificateur éructe : « Nous vous avionsformellement défendu d’enseigner en ce nom-là. Et voici que vous avez rempli Jérusalem devotre enseignement… » (Actes 5.28).Remarquez bien l’accusation : « vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement. » Qu’est-ce qui a poussé le souverain sacrificateur à utiliser le terme rempli ? A-t-il voulu exagérer ouparler sans retenue, ou bien ce chef religieux avait-il quelque chose de plus spécifique en tête ? On trouvera peut-être une partie de la réponse dans le même chapitre. Le tout dernier versetnous offre une image de l’évangélisation selon le Nouveau Testament telle qu’elle étaitorchestrée par les dirigeants de l’Église primitive : « Chaque jour, au temple et dans lesmaisons, ils ne cessaient d’enseigner et d’annoncer la bonne nouvelle du Christ-Jésus » (Actes5.42). La suggestion qui nous est faite ici nous parle de totalité – « dans les maisons » — ce qui peutexpliquer pourquoi le souverain sacrificateur a dit que Jérusalem était « remplie » del’enseignement des apôtres. Aucune oikos n’avait été laissée de côté. Commentant ce passage dans son excellent ouvrage That None Should Perish périsse », EdSilvoso écrit: « Il n’existe qu’une manière de remplir une ville: c’est d’aller de maison enmaison. »Pour parler simplement, il s’agit de l’évangélisation à la manière du bon vieux temps !Il s’agit d’aller où les gens vivent – dans chaque oikos individuelle.

Moyens utilisés mis à disposition

Moyens Utilisés à votre disposition Parmi les traités que nous produisons, certains comprennent deux messages afin que l’adulte comme l’enfant puisse accéder à une lecture rapide et facile. De la même façon, nous aidons les personnes qui ont un ministère particulier dans les hôpitaux, les prisons, les campus et les écoles. Quelques dépliants sont également utilisés en fonction d’un objectif précis, tels que les ports, les gares et autres lieux de transit, en un mot, partout où les gens vont ou vivent ! Nos traités sont en perpétuelle évolution et nous recherchons toujours ce qui retiendra le mieux l’attention du lecteur. Nous nous efforçons d’offrir des traités bien présentés et avec un message simple, incitant le lecteur à une recherche spirituelle.  Désirant aller au-delà de la simple distribution, nous offrons au lecteur la possibilité d’un contact direct avec nous. Aussi, toute personne intéressée a la possibilité de demander des renseignements complémentaires par un conseil suivi et une formation biblique de base. Les coordonnées de chaque personne qui renvoie la carte ou le coupon-réponse sont transmises au distributeur concerné afin qu’il puisse assurer un contact sur place, de concert avec son église locale.  

Rejoignez des milliers d’amis de la CMM qui soutiennent et s’informent de ses actions menées dans notre pays et plus loin. Soyez aussi de ceux qui reçoivent chaque mois, sur simple demande dans le formulaire notre lettre de nouvelles mensuelles gratuite

Lettre de nouvelles

    Contact
    BP 10308
    92402 COURBEVOIE Cedex France
    Téléphone : +33 (0) 1 47 68 57 62

    contact@cmmfrance.org